Notre revue de presse


2017

 
 
 

Ibos : « Centre de loisirs : fin et rentrée »


Quint-Fonsegrives : « En route vers la semaine de la laïcité »


Brax : « Apprendre la langue des signes à l'accueil de loisirs »


Cazères : « Les vacances ont été solidaires et sportives »


Lamasquère : « Un ALAE ouvre à l'école Edith Piaf pour remplacer la garderie »


Pays de Tarascon : « Après la rentrée, la réflexion lancée sur la semaine de 4 jours »


Gauré Lavalette : « Les projets de l'ALAE »


Ibos : « Un CLAS au foyer des jeunes »


Caussade : « Comment devenir animateur de centre de loisirs ? »


Aussillon : « Les animateurs enfance-jeunesse ont fait leur rentrée »


Ariège : « Contrats aidés : inquiétudes en Ariège »


Pays de Tarascon : « Les actions jeunes de l'été »


Caussade : « Un dernier tour de piste avant la rentrée »


Aussillon : « Un grand Festi-jeux a rassemblé les plus jeunes »


Pays de Tarascon : « Un nouveau véhicule pour les sorties du centre de loisirs »


Saint-Sulpice sur Lèze : « Les jeunes se sont retroussés les manches ! »


Tarascon sur Ariège : « À l'ALSH Pays de Tarascon : voici l'été »


Saint-Sulpice sur Lèze : « Une boum d'enfer ! »


Drémil-lafage : « École, une belle fête pour terminer l'année »


Pays de Tarascon : « Alba… 30 ans après Cristina »


Cazères : « Le festival de l'enfance et de la famille »


Ariège : « Une belle journée citoyenne au collège Pierre-Bayle »


Louey : « Silence, on joue ! »

Le 25/06/2017 - La Dépêche Du Midi
Silence et concentration pour ces finalistes / Photo R.C.


Mercredi après-midi était organisé, salle Comet, la finale du tournoi d'échecs intercentres de loisirs LEC Grand Sud, Ibos, Juillan, Louey. Pendant plus d'un an, Claire-Odile et Carine ont dirigé, pendant les heures d'activités périscolaires, la stratégie de ce jeu qui cultive la mémoire et réclame concentration, réflexion, vivacité d'esprit.

Laurent Izard, du club juillanais, apporte dans ses bagages l'étude logistique et les matériels informatiques qui pendant deux heures vont gérer le déroulement du tournoi, désigner les adversaires, selon niveau d'âges, nommer les vainqueurs. Les règles du jeu sont énoncées par Claire-Odile qui rappelle que l'arbitre est la seule autorité. Calme, silence, respect, doivent présider à ces joutes par couples. Le départ est donné. Chaque joueur, les yeux rivés sur les 64 cases blanches et noires du plateau, s'interroge sur la meilleure façon de « roquer ».

Piéger l'adversaire est l'objectif. Il est remarquable « d'entendre le silence » qui règne dans la salle. Les filles et garçons, accaparés par le jeu, ne peuvent délier leur langue que pour annoncer : « échec et mat ».
 


Ibos : « TAP : Portes ouvertes au centre de loisirs »


La Salvetat Saint-Gilles : « La période de toutes les fêtes »


Ibos : « L'été pour les enfants au centre de loisirs »


Tarascon sur Ariège : « Plus de 120 enfants réunis à la fête du jeu »


Bouloc : « Les portraits d'enfants s'affichent à la médiathèque »

Le 03/06/2017 - La Dépêche Du Midi
Les « portraits d'enfants » s'affichent à la médiathèque


Sur le thème « Portraits d'Enfants » une exposition culturelle a lieu actuellement au centre de loisirs. Cette opération est l'aboutissement d'un projet commun initié par les directeurs et animateurs des différentes structures du LEC Grand sud (Loisirs Education et Citoyenneté) de Bouloc, Fronton, Vacquiers, Cépet et Villaudric. Les enfants ont donc été invités à laisser vagabonder leur esprit de création, que ce soit pour la réalisation de peintures, dessins, collages, œuvres en 3D montés sur des banderoles géantes.

Plus d'une centaine d'œuvres décorent ainsi les façades des édifices publics des différents villages, car l'exposition est itinérante. Ici on peut les apercevoir sur celles de la médiathèque et du centre de loisirs jusqu'au 7 juin (l'exposition a démarré à Bouloc jusqu'au 24 mai). Ensuite ce sera au tour de Fronton du 14 au 21 juin, Vacquiers du 23 au 29 juin et enfin de Cépet du 30 juin au 7 juillet.


Mondonville : « Le Festigame a séduit les grands, comme les petits ! »


Pays de Tarascon : « La commune fête le jeu, le 7 juin »


Bouloc : « Portraits d'enfants, l'aboutissement d'un projet commun »


Cazères : « Les élèves ont tourné un court-métrage »


CC du Frontonnais : « Concert de l'école de musique »


Gréasque : « Chasse aux œufs solidaire »

Le 12/04/2017 - La Marseillaise


Le 5 avril dernier, le Centre de Loisirs et le Secours Populaire de Gréasque ont organisé une chasse aux oeufs solidaire. Malgré la pluie, ce rendez-vous a été un succés, puisque 89 enfants sont allés chercher des oeufs dans la pipnède du Centre de Loisirs. Différents ateliers leur étaient également proposés : atelier maquillage, structure gonflable, atelier d'équilibre, atelier bowling... Cette journée festive a en outre, permis de sensibiliser le grand public aux valeurs et aux actions de la solidarité. La chasse aux oeufs a égélement eu pour objectif de promouvoir les droits de l'enfant et les valeurs de solidarité auprès des enfants.

213 euros ont été récoltés ce jour là, dont 113 seront remis au secours populaire.
 


Aussillon : « Un chantier loisirs jeunes avec 14 volontaires »


Quint-Fonsegrives : « Grand Sud : 80 directeurs au centre de loisirs »

Le 31/03/2017 - La Dépêche Du Midi
Les directeurs du réseau enfance Grand Sud, réunis dans la salle du centre de loisirs de Quint-Fonsegrives


Dans le cadre de la démarche de réflexion collective engagée au sein du réseau LE&C Grand Sud, près de 80 directeurs « enfance » du réseau se sont réunis, vendredi, au centre de loisirs de Quint-Fonsegrives. En matinée, sous l'impulsion de Michèle Wargnies et Julie Lafforgue, chargées de mission enfance, des témoignages d'actions menées par des équipes de terrain illustraient la déclinaison en actes du projet éducatif. Quels que soient les territoires, les projets mis en oeuvre font écho à un constat posé et partout, la coéducation, la qualité d'accueil, l'accès aux loisirs pour tous, le partenariat, l'ouverture sont les maîtres mots de la démarche. Ici, un comité de veille éducative prend en compte les enfants qui présentent des signes de fragilité et les accompagne en relation avec leur famille. Là, l'absence des pré-ados dans les structures d'accueil pose la question de l'accès aux loisirs pour les 9-12 ans et a conduit les équipes à proposer des passerelles et des projets adaptés. Ailleurs encore, l'accent est mis sur les axes du triptyque républicain : la liberté, l'égalité, la fraternité irriguent l'ensemble des projets.

Sur les territoires intercommunaux, les structures dispersées, parfois isolées rencontrent des problématiques communes. Au cours de séances de théâtre forum, les équipes ont pu aborder des questions sensibles comme la gestion d'un enfant turbulent, la relation avec les parents, la communication dans l'équipe. En Ariège, l'accent est mis sur l'accompagnement des jeunes animateurs afin de leur apporter un socle de connaissances la posture professionnelle, les publics accueillis, la notion de projet. L'après-midi, les participants ont expérimenté « l'arbre pédagogique », outil méthodologique qu'ils pourront utiliser ensuite auprès de leurs équipes respectives. Cet exercice a suscité de nombreux échanges, les participants s'accordant sur la nécessité d'une réflexion collective comme base de l'adhésion de tous aux orientations du projet.
 


Toulouse : « Des champions sportifs à la rencontre des CLAE »

Le 31/03/2017 - La Dépêche Du Midi
Les enfants se sont entraînés durant deux heures avec des champions sportifs. /DDM Nathalie de Saint Affre


L'Association d'Éducation Populaire « Loisirs Éducation & Citoyenneté Grand Sud » mène un projet de fond sur la non-violence avec des CLAE Toulousains. Dans ce cadre, ils ont pu rencontrer des figures sportives inspirantes de leur quartier. Les 70 enfants des CLAE de la Reynerie et de st Simon sont depuis 2015 au cœur d'un projet de grande ampleur sur la non-violence initié par l'Association d'Éducation Populaire de Toulouse. Cette démarche a donné plusieurs échos. Elle était d'abord adressée au personnel des CLAE, qui était formé à la gestion non violente des conflits. Petit à petit, les enfants y ont été associés par le biais de divers ateliers : ils ont pu faire de la danse, des dessins, des recherches sur les figures importantes de la non-violence comme Ghandi ou Rosa Parks, des projets vidéos et participer à l'écriture d'un magnifique discours de paix.

Des rencontres marquantes ponctuent ce projet

Dans ce même dispositif, ils ont rencontré le mardi 28 mars des personnalités sportives issues de quartiers populaires. Ces sportifs les ont entraînés à la gestion de la violence par le biais de la boxe, mais ils n'ont pas fait que jouer le rôle de coachs sportifs : Ils sont surtout venus délivrer un message positif d'espoir et de persévérance aux enfants du quartier dont la représentation est souvent ternie dans l'imaginaire collectif. Sofiane Oumih a, superstar de la boxe médaillé olympique, s'est volontiers prêté au jeu. « C'est important de montrer aux enfants qu'il est encore possible de vivre de ses rêves, précise-t-il. Bien sûr, ce n'est pas facile, mais il faut leur donner espoir. Et le message passe encore mieux dans ces beaux moments, on rigole, on se détend, et on apprend. Moi j'essaie juste de leur donner des conseils en me basant sur mes erreurs. Qui sait, il y a peut-être un nouveau champion parmi eux ! »

Les enfants des CLAE, motivés et impliqués

Tous les enfants ont apprécié participer à ce projet, comme l'indique une Soraya déterminée : «Au début, on avait peur que les recherches à la bibliothèque soient ennuyeuses, mais en fait c'était passionnant !» L'universalité du sujet et son actualité ont particulièrement touché M'mawaha, qui a trouvé ce projet « très important ». « La non-violence, c'est plein de choses, et on en a besoin tous les jours ! C'est parler du racisme, de la différence… Parce que le racisme, c'est très grave et on en parle jamais assez ! » Les parents conviés à l'évènement se sont dit ravis de cette initiative, qui « sort de l'ordinaire », et très fiers de l'implication de leurs enfants dans les différents ateliers. Le prochain rendez-vous est fixé le 12 mai, pour le vernissage de l'exposition des textes et dessins des enfants sur la non-violence. Un joli point d'orgue pour ce projet de longue haleine dont les initiatives continueront à la rentrée prochaine sur le thème de la laïcité.

Lola Canales
 


Frouzins : « À venir sur la commune »


Mons : « Les conseil municipal des jeunes est installé »


Préserville : « Au chœur du son va chanter pour Autisme 31 »


Molières : « Ils font salle comble ! »

Le 28/02/2017 - Le Petit Journal du Tarn et Garonne


Rafraîchissant ! En cette période électorale où tous nos hommes (et femmes) politiques nous font miroiter d’improbables lendemains qui chantent (sûrement faux, d’ailleurs), une quinzaine d’enfants de l’école, âgés de 3 à 10 ans, regroupés en chorale, nous ont offert mardi une vraie soirée de bonheur musical. Pas des paroles en l’air leur défi de présenter, après dix heures seulement de répétitions dans le cadre de leurs activités périscolaires, sous la remarquable direction de Frédérik, un « tour de chant » alerte, malicieux, parfaitement exécuté, jeux de scène inclus… Sous les yeux de Chimène et parfois incrédules, des parents, enseignants et éducateurs venus assister à ce concert unique (avant, parait-il une tournée aux États-Unis), de la première chorale moliéraine connue à ce jour et qui eût droit à un rappel… Prometteur ! Un spectacle réalisé sous l’égide de l’association Loisirs Éducation & Citoyenneté Grand Sud en collaboration avec la Municipalité représentée par le Maire et plusieurs élus. RC
 


Mons : « L'ALAE décroche le prix de la laïcité »


Mons : « Les valeurs de LEC »


Ibos : « Nouvel An chinois »


Ibos : « Collecte alimentaire »


Pays de Tarascon : « La sécurité, une priorité pour les ALAE et ALSH »


Tarascon sur Ariège : « Les vacances de février au centre de loisirs »


Fontenilles : « Jeunesse et sports avec la 30e soupe de judo »


CC du Pays de Tarascon : « Au RPI de Niaux, l'ALAE à l'école de la vie »

Le 29/01/2017 - La Dépêche Du Midi


La communauté de communes du Pays de Tarascon construit son projet éducatif par la mise en place d'un accueil périscolaire (ALAE) avant et après la classe ainsi que penant la pause méridienne. Les communes travaillent au maintien de ce service de proximité, indispensable à la vie des villages.

Réunis au sein d'un regroupement pédagogique, les enfants de Miglos, Niaux et Capoulet-Junac sont accueillis jusqu'au CE 1 à l'école de Niaux. C'est dans ce cadre qu'un sympathique projet a vu le jour, avec Océane Gouzy, l'animatrice de Loisirs éducation Citoyenneté Grand-Sud, qui gère les ALAE (Accueils de loisirs attaché à l'école) et les ALSH (Accueils de loisirs sans hébergement) pour le Pays de Tarascon, et Marie-Laure, l'enseignante.

Une action mise en place avec le soutien des élus, tant elle répond aux valeurs républicaines qui sont les leurs, dont le vivre ensemble, l'égalité et la fraternité. « Pour savoir où l'on va, il faut se souvenir d'où l'on vient »… Ce proverbe africain qu'aime citer Éric, le responsable de la politique enfance à la communauté de communes, prend tout son sens depuis plusieurs semaines à l'ALAE.

Alors régulièrement, des anciens des villages de Niaux, Miglos et Capoulet-Junac viennent à la rencontre des enfants. Des temps riches d'échanges, de convivialité. Autour de jeux de société, où chacun apprend à l'autre et de l'autre. Papis et mamies, petits et grands découvrent ou redécouvrent leur environnement, leurs traditions, leur histoire. Annie Molinier, Odette Gouzy, Danielle et Gilbert Delteil, Josiane et Jacques Louviaux, de Miglos ; Rose-Marie Gardes, Paul Amiel et Émile Bonnans, de Niaux, ou encore, Monique Bretel, de Junac, se font un plaisir de venir à la rencontre des enfants.

Dernièrement, c'est autour d'une rencontre intitulée « C'était comment votre école ? » qu'enfants et anciens étaient réunis dans la maison de la chasse, à Niaux. Bientôt ce sera avec des photos que seront alimentées les discussions… Mais ça, c'est pour la prochaine fois.
 


CC du Quercy Caussadais : « Du théâtre pour réfléchir ensemble »


Plaisance du Touch : « Bien plus qu'un chantier de jeunes »

Le 14/01/2017 - La Dépêche Du Midi
Equipe chantier jeunes plaisance du tous janvier 2017


La restructuration de l'espace, le changement de look des locaux de l'accueil du secteur Prévention Jeunesse et la mise en valeur du travail des jeunes saute aux yeux dès la porte franchie.

Il y a quelques mois, un groupe de jeunes gens entre 12 et 15 ans avaient produit une série de panneaux informatifs sur les valeurs qui rassemblent et la liberté d'expression, à travers peintures, textes et images. Il fallait les valoriser. L'idée fut de faire un encadrement en bois sur pieds et de les utiliser comme paravent pour délimiter différents espaces dans le local de la structure d'accueil. L'idée se transforma en un chantier durant les vacances. Ils étaient quatre jeunes, Gabriel, Guénhaël, Djamel et Lotfi, motivés et novices en la matière, guidés sur la partie technique par un professionnel Théo Lacroix et encadrés par Marion Parent et Léo Igier, les éducateurs du service Prévention.

Prendre des mesures, scier, couper, ajuster, assembler, poncer, les jeunes pendant une semaine ont découvert la menuiserie bois, ont appris des techniques, à se servir d'outils tels que la scie à onglet, la défonceuse entre autres. Au delà de ce travail manuel réussi, c'est la confiance en eux et en leurs capacités à faire que les jeunes ont testées, appréhendées et renforcées. En travaillant ensemble, en étant plus proches, les éducateurs sont allés plus loin dans la relation auprès de chaque jeune. Ils constatent « que les liens se tissent, la confiance s'installe et qu'ils les connaissent mieux ». Ils pourront ainsi les aider à travailler non pas le bois mais sur les difficultés qu'ils rencontrent dans leur vie, les soutenir et les faire progresser.

Le service municipal de la Prévention Jeunesse, géré par l'association Loisirs Éducation et Citoyenneté Grand Sud, est un lieu d'écoute, d'échanges, d'informations et d'actions. Le chantier « Du bois pour de l'info » en est une. Inauguration, 8, rue Montaigne, quartier St Nicolas3, le vendredi 20 janvier à 18h30.
 


Pays de Tarascon : « BD des enfants de Tarascon, direction Angoulême »


La Magdelaine-sur-Tarn : « Les vœux du maire Isabelle Gayraud »


Pays de Tarascon : « Les enfants rénovent le sentier des artistes de Banat »


2016


 
 

Caussade : « Repas de fête avant des vacances pour tous »

Le 15/12/2016 - La Dépêche du Midi
Repas de fête avant des vacances pour tous à Caussade


Juste avant la trêve de fin d'année et des vacances bien méritées pour les enfants, ainsi que pour les animateurs, les responsables du centre de loisirs de Caussade avaient préparé un repas de fête mercredi à 12 heures, pour les enfants des centres aérés maternel et primaire, en présence du nouveau coordinateur enfance de Caussade, Rémi Planchenault, arrivé lundi dernier à Caussade.

Fort d'une expérience de dix ans dans l'animation, il est titulaire d'une licence professionnelle en animation et d'un master 1 en sciences de l'éducation obtenu à l'université de Toulouse Jean-Jaurès. Pendant les vacances scolaires de décembre, le centre de loisirs sera fermé pour reprendre ses activités dès la rentrée, dans les écoles de Caussade et pour les animations du mercredi.

Contact : Centre de loisirs, association Loisirs Éducation et Citoyenneté Grand Sud, 349, route des Pigeonniers à Caussade-Monteils, tél. : 05 63 65 18 20, courriel : enfance-caussade@lecgs.org
 


Toulouse : « Séminaire : les structures jeunesse et la République »

Le 19/05/2016 - La Dépêche du Midi
Marie Averous, Cathy Hourriez, Kamyar Majdfar, directeur général de LE&C Grand Sud et Daniel Calas / Photo DDM, Liliane Guillotreau


Liberté, égalité, fraternité et laïcité étaient au programme du séminaire de l'association LE&C Grand Sud (1) qui se tenait vendredi à Gragnague. Après les événements tragiques qui ont ébranlé la France, face aux cloisonnements qui menacent chaque jour les valeurs de la République, quelle mission occuper en tant qu'acteurs de l'éducation populaire ? Et surtout comment adopter un positionnement collectif ? Pour répondre à ces questionnements, LE&C Grand Sud a décidé de mobiliser l'ensemble de son réseau autour du projet « Tous laïques, tous citoyens ! ».

Plus de cent vingt responsables de structures de la petite enfance et la jeunesse des régions Midi-Pyrénées-Languedoc et PACA avaient fait le déplacement. Daniel Calas, président de l'intercommunalité des Côteaux du Girou et Kamyar Majdfar, directeur général de LE&C Grand Sud ont inauguré la journée. Quatre ateliers réunissaient l'ensemble des responsables de structures, autour du triptyque républicain Liberté - Égalité - Fraternité, conjuguées à la laïcité. Les ateliers Liberté et égalité abordaient les notions de droit à la différence, la nécessité d'être intransigeant dans le combat contre toutes les formes d'inégalité, de promouvoir ce qui nous rassemble au détriment de ce qui nous divise, la volonté de viser l'intérêt commun, de prendre en compte la diversité culturelle.

La fraternité apparaissait comme un axe de travail essentiel, une notion que l'on retrouve dans les actes au quotidien, les enfants l'appliquent sans le savoir, pourtant, la notion de fraternité n'apparaît pas dans les projets pédagogiques alors qu'elle est la base du vivre ensemble. La laïcité a suscité des débats passionnés, les participants s'accordant sur la nécessité de garder une attitude de neutralité dans l'exercice de leurs fonctions et de ne pas faire de confusion entre culture et culte sous prétexte de respect des traditions.

L'après-midi était consacrée à des partages d'expériences très riches notamment sur les conseils d'enfants : l'enfant prend part aux décisions qui le concernent, cela lui donne envie de grandir, de devenir responsable de sa vie.

(1) Implantée dans les régions du Grand Sud, Loisirs Éducation & Citoyenneté Grand Sud est une association laïque à but non lucratif. Elle attache une importance fondamentale à la laïcité, condition indispensable au vivre-ensemble, dans le respect des différences et de la liberté de conscience.
 


Drémil-Lafage : « On a creusé la mare ! »

Le 27/04/2016 - La Dépêche du Midi
Florence et les jeunes aux abords de la mare / Photo DDM


Remplacer quelques mètres carrés de pelouse par un petit univers aquatique animé par le vol des libellules, les ébats des grenouilles, voilà le défi original que s'est lancé « Oxy'jeunes » du centre de Loisirs Éducation & Citoyenneté Grand Sud de Drémil Lafage.

Une dizaine de jeunes Drémilois encadrés par Florence Bonnet ont démarré cette aventure l'été dernier, ils ont dans un premier temps creusé la future mare.

Cette semaine a été réservée à l'aménagement paysagé, plantes aquatiques et poissons (carpes KOI) y ont trouvé leur place. Crapauds, grenouilles, escargots d'eau, araignées d'eau se sont invités.

Qui dit mare naturelle signifie que l'intervention sur la vie du milieu aquatique sera limitée au strict minimum, ceci afin de permettre aux espèces sauvages de s'y développer librement.

Les enfants admiratifs de leur travail souhaitent partager ce lieu avec les écoliers afin qu'eux-mêmes puissent observer les modifications de la biodiversité au cours du temps.
 


Gréasque : « La chasse aux œufs du Secours Populaire »

Le 27/04/2016 - La Provence
La chasse aux oeufs pour le Secours Populaire / Photo LP


Ce mercredi a eu lieu une belle chasse aux œufs solidaires proposée par le Comité du Secours Populaire et organisée par le Centre de loisirs de Gréasque.

Une bonne centaine d’enfants a pu participer aux différents jeux proposés et à 17 h, la chasse aux œufs a commencé. Une récolte abondante pour chacun !

Muriel la Directrice, Marjorie son adjointe et les animateurs aidés par des parents volontaires ont animé des ateliers de décoration en attendant l’ouverture de la chasse.

Pendant ce temps les ados de l’Espace Jeunes, sous l’impulsion de Nicolas le Coordonnateur et de leur animatrice préparaient des crêpes et des barbes-à-papa.

Les cinq bénévoles du Secours Populaire ont pu nouer des contacts fructueux pour de futures actions solidaires ; d’ailleurs l’argent gagné lors de cet évènement sera consacré à l’aide internationale.

Michel Ruiz, Maire de Gréasque, est venu soutenir les participants de ce joyeux après-midi.

Arnaud Kara
 


Toulouse : « Il faut une réflexion globale sur l'accueil des enfants de 0 à 6 ans »


Plaisance du Touch : « Point Jeunes, départ imminent pour un séjour nature »

Le 18/04/2016 - La Dépêche du Midi
Justin Peyrard et les jeunes de l'atelier futsal du Point Jeunes / Photo DDM, C. C.


Les jeunes de l'atelier Futsal du Point Jeunes ont de la suite dans les idées. Le foot en salle c'est bien mais rien ne vaut la nature et le grand air pour faire du sport. Ainsi pendant les vacances de printemps, du 25 au 27 avril et sous la responsabilité de Justin Peyrard, animateur référent et Laurianne Coussieu, sept adolescents âgés de 11 à 16 ans vont découvrir en pleine nature des activités sportives telles que le rafting, la randonnée, le canoë, l'accrobranche. Ces sept jeunes gens ont ensemble créé ce séjour et décidé ensemble du lieu et des activités.

Afin de financer une partie de cette escapade, ils ont vendu des boissons et des friandises durant le carnaval dans la buvette qu'ils avaient installée. Souhaitons que ce séjour soit à la hauteur de leur soif d'aventures. Depuis plusieurs années le Point Jeunes, propose un atelier futsal toutes les semaines, le mercredi après midi de 15 h 30 à 17 h 30.

Justin Peyrard anime cet atelier, les jeunes s'entraînent sous forme d'exercices et matchs. Entre deux conseils aux joueurs et tout en les regardant faire, Justin Peyrard trouve que ce groupe est « assidu et dynamique, respecte les règles dans un bon esprit.

Les jeunes assimilent les règles ensemble, et en même temps développent la coopération entre eux, le sport collectif fait du bien à tous. Nous organisons aussi des tournois avec des équipes de la structure jeunesse (CAJ) de La Salvetat ». A la pause, les joueurs s'expriment sur l'activité, Mathieu dit « je viens pour rencontrer les autres ». Maël ajoute « on se dépense, on bouge, on élimine et ça occupe le mercredi ». Medhi et Djamel déjà pratiqué le futsal en club et tous reconnaissent « on s'amuse bien ».

Le Point Jeunes, structure jeunesse municipale géré par l'association Loisirs Éducation & Citoyenneté Grand Sud, propose pendant les vacances de printemps toute une palette d'activités et de sorties pour les 11/18 ans. Se renseigner du mardi au vendredi de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures au 05 61 86 74 44.
 


Seix : « Des ateliers de musiques trad et actuelle pour les jeunes »

Le 16/04/2016 - La Dépêche du Midi
Hélios Quinquis s'occupera de l'atelier « musique actuelle » / Photo DDM


Samedi, dans le cadre de « Passatges », le chantier d'exploration des arts traditionnels aux musiques actuelles en Couserans, une journée de découvertes et d'initiations aux techniques musicales sera organisée par l'Agence de développement de l'économie culturelle du Couserans, la scène ariégeoise des musiques actuelles Art'cade, l'association Move en Salat et l'Accueil des jeunes de Seix - LE&C Grand Sud.

Cette journée, qui s'articule autour de trois ateliers, est destinée aux 11-18 ans et est entièrement gratuite. Chaque atelier dure 45 minutes et la formation est à suivre dans son intégralité.

Au programme... À 14 heures, atelier « musique traditionnelle » avec le musicien Dominique Dallon. L'atelier débutera par une partie théorique et sera suivi de démonstrations de vielle à roue, mandoline, flûtes, chant et accordéon diatonique. Les stagiaires seront invités à découvrir ces instruments. Dominique Dallon reviendra sur la tradition de la fête populaire et ouvrira sur la musique trad d‘aujourd'hui. À 15 heures, atelier « musique actuelle » en compagnie du compositeur et guitariste Hélios Quinquis. Et là encore, après une partie théorique, les jeunes auront l‘occasion d‘approcher différentes techniques avec des guitares. Ces deux animations auront lieu à l'espace jeunes de Seix qui jouxte la médiathèque.

À partir de 16 h 15, un atelier « amplification et scène actuelle » sera mis en place avec les techniciens de la Boîte à Matos (BAM) et Art‘cade, à la salle polyvalente de Seix.

L‘occasion pour les stagiaires de rencontrer les métiers du spectacle vivant et en particulier les techniciens son et lumière qui travaillent sur un concert. Car concert il y aura le samedi soir ; un événement ouvert à tous qui s‘inscrit dans le cadre du dispositif « Ariège Calling » chapeauté par Art‘cade et qui vise à accompagner les pratiques artistiques amateurs. Deux groupes monteront sur la scène de la salle polyvalente de Seix : Contresens (rock progressif) et Les Loulous (hip-hop). Le concert lui aussi est entièrement gratuit, avec petite restauration et buvette.

Ouverture des portes de la salle polyvalente à 20 h 30, début du concert à 21 heures. Attention, les inscriptions aux ateliers peuvent se faire jusqu'à demain auprès de l'accueil des jeunes de Seix au 06 25 71 44 09.
 


Gréasque : « La chasse aux œufs solidaire est lancée ! »

Le 11/04/2016 - La Provence
Les tout-petits sont attendus pour chercher des œufs au centre de loisirs du village mercredi prochain / Photo A. KA.


La chasse aux œufs solidaire est Iancée ! Mercredi 20 avril prochain au centre de loisirs de Gréasque se tiendra une grande chasse aux œufs solidaire en partenariat avec le Secours populaire et pour le plaisir des grands et des tout-petits !

Seule contrainte pour que tous puissent se mêler à la fête à partir de 15 h : il faut veiller à se munir des « permis de chasse » d’ici mercredi en huit, comme de véritables tickets d’or d’accès au rêve !

Permis de chasse à retirer

Ces "permis de chasse" vous donneront en effet accès aux différentes activités de la chasse aux œufs, et sont d’ores et déjà disponibles. Proposés aux familles contre une participation solidaire (2€ pour les enfants inscrits au centre de Loisirs ce jour-là et 5€ pour les enfants non inscrits), ils sont à réserver et retirer pendant ces vacances de printemps directement au centre de loisirs.

Cette journée de solidarité permettra ainsi à l’association de sensibiliser le grand public à ses valeurs et actions de solidarité. La chasse aux œufs a aussi pour objectif de promouvoir les droits de l’enfant et ses valeurs de partage auprès des enfants de 4 à 13 ans que le centre accueille. Enfin, cette chasse permettra au Secours populaire de collecter des fonds qui serviront à financer des projets de solidarité en faveur des plus démunis. Stand maquillage et ateliers pantin lapin, sumo, sport et autres prévus ! Vente de barbe à papa et gâteaux à volonté pour les temps calmes... Top départ de la chasse aux œufs : 17 h pile ! À vos marques...
 


Plaisance du Touch : « Ciné Nomade, bien plus que du cinéma »

Le 05/04/2016 - La Dépêche Du Midi
Prêts pour projection, ces jeunes Plaisançois participent au Ciné nomade proposé par des jeunes pour des jeunes, soutenus par les animateurs des structures jeunesse de la ville / Photo DDM


Comment réunir des jeunes, les encourager à aborder des sujets qui les touchent, à confronter et affirmer leurs opinions ? Sur une proposition de Marion Brion, éducatrice spécialisée du secteur Prévention Jeunesse, une idée a germé, un groupe de cinq jeunes filles s'en est emparé et l'a fait grandir. Le besoin de s'informer, de comprendre, d'apprendre, de questionner et de transmettre passera par le cinéma. Naïra, Carla, Soibia, Mahéva et Mathilde ont entre 18 et 20 ans, elles sont sensibles aux questions que se posent les adolescents et les jeunes adultes de leur âge. Avec comme support la projection d'un film, elles incitent les jeunes à débattre et échanger afin que chacun apporte son point de vue sur des thèmes comme la ségrégation, les origines, la grossesse des adolescentes, l'amour ou le racisme.

« Nous recherchons les films où le thème que nous voulons proposé est traité, nous regardons les bandes annonces et collectivement nous décidons de celui qui sera projeté, ensuite nous préparons un questionnaire qui servira de fil conducteur aux débats que nous animons, nous réalisons l'affiche et l'affichage dans le quartier, ou le site où la séance aura lieu.

Les séances s'adressent à tous les jeunes Plaisançois », expliquent-elles. Marion Brion ajoute : « Les échanges sont très respectueux et des liens se créent entre les jeunes du Point Jeunes et de la Prévention Jeunesse, cette nouvelle organisation des structures jeunesse facilite la cohérence des actions dont l'un des buts est aussi de dynamiser les quartiers.

Les séances du « Ciné-Nomade » sont un espace de paroles pour les jeunes, un cadre positif qui amène de la matière pour réfléchir ». Ce soir-là, une quinzaine de jeunes gens ont pris part à la soirée proposée au « Relai Citoyen » dans le bâtiment D du quartier des Ocrelines. C'était la troisième séance du « Ciné Nomade » après celle proposée dans le quartier de l'Ousseau. La prochaine, dans 1 mois et demi, prévoit de rassembler un plus large public dans un lieu plus central de la ville dans les locaux municipaux du service jeunesse de la ville, géré par l'association Loisirs Éducation & Citoyenneté Grand Sud.
 


Saint Jean du Falga : « 207 marcheurs pour la Marche solidaire »

Le 01/04/2016 - La Dépêche du Midi
À pied, à cheval, à vélo, à trottinette, en poussette ou en fauteuil roulant, ils étaient 207 pour la Marche solidaire / Photo DDM


À vélo, à trottinette, en poussette, à pied, en fauteuil roulant ou même à cheval, 207 personnes ont répondu présent pour cette première édition de la Marche solidaire, organisée par Ariège Autisme en partenariat avec l'accueil jeunesse LE&C GS. L'objectif était de parcourir les 5,2 km de circuit à travers la commune. Deux chevaux ouvraient la marche, la sécurité était là avec deux gardes champêtres, l'un devant, l'autre en fin de cortège.

Les marcheurs, revêtus de leur gilet jaune, ont traversé le village en papotant, souriant, dans une très bonne ambiance. De nombreuses associations de la commune et d'ailleurs (Pamiers par exemple) étaient là. Ce n'était pas une compétition, c'était un moment de partage intergénérationnel où valides et non valides ont pu se côtoyer. Les jeunes atteints d'autisme ont participé avec le même enthousiasme que les autres. Les bénéfices de cette manifestation seront reversés à Autisme Ariège.

Et pour couronner le tout, le soleil avait décidé d'être de la partie, même si la température était encore un peu fraîche. Il n'y a plus qu'à espérer que cette Marche solidaire, qui a connu une belle réussite, soit reconduite l'an prochain, avec encore plus de participants.
 


Castres : « Une session pour passer le BAFA »

Le 21/03/2016 - La Dépêche du Midi
Le BAFA qualifie pour toutes les activités d'animateur jeunesse, une formation s'ouvre à Castres / Photo DDM


L'association LE&C Grand Sud organise une session de formation générale BAFA (brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur) dans les locaux de SGI, centre de formation, rue Maroulet à Castres. Elle se déroulera pendant les vacances de Pâques du 16 au 23 avril. Le B.A.F.A. permet d'exercer les fonctions d'animateurs dans les accueils collectifs de mineurs (ALAE, ALSH, Centres de Vacances et de Loisirs, etc). Cette qualification se déroule en trois étapes.

La première offre une formation générale de 8 jours et prépare les stagiaires à l'encadrement et à l'animation des accueils de loisirs. La seconde est un stage pratique de 14 jours minimum. La troisième partie est une session d'approfondissement de six jours et peut-être aussi une session de qualification de huit jours qui permet au stagiaire de se spécialiser dans la voile, le canoë-kayak, les activités de loisirs moto cycliste et surveillant de baignade.

Pour passer le BAFA, il faut être âgé de 17 ans minimum au premier jour de la formation générale. Renseignements au 05 62 87 43 43 www.lecgs.org ou le Point Information Jeunesse d'Aussillon 05 63 98 95 16
 


Tarascon sur Ariège : « Formations communes pour enseignants et animateurs »

Le 06/03/2016 - La Dépêche du Midi
Enseignants et animateurs autour d'une table ronde / Photo DDM


Après un cycle autour de l'égalité filles-garçons en 2014-2015, des animateurs des ALAE et des enseignants du pays de Tarascon se sont retrouvés pour trois demi-journées autour des questions de régulation des conflits, de justice réparatrice et de médiation. Sophie Descat, juriste, formatrice en médiation et ancienne enseignante en premier degré, a animé ces trois temps de formation commune avec Christine Escande, conseillère pédagogique de l'Éducation nationale.

Ces rencontres, au-delà des apports théoriques indispensables, ont été l'occasion d'échanges autour des préoccupations du quotidien, de situations souvent partagées entre l'école et le périscolaire. Initiées par M. Petiot, inspecteur de l'Éducation nationale, relayées dans le cadre du Projet éducatif local par la communauté de communes et LE&C Grand Sud, ces formations sont essentielles car elles viennent conforter la volonté d'évoluer vers plus de cohérence éducative, plus de continuité entre les différents acteurs et les différents temps de l'éducation des enfants. Se connaître, se reconnaître au travers de réflexions partagées, en sortant un peu « la tête du guidon », sont aussi des enjeux primordiaux.

Avec la réforme de l'école, le périscolaire a désormais une place prépondérante et légitime dans l'éducation. Les projets complémentaires, voire même menés en commun sur nombre d'écoles du pays de Tarascon témoignent de cette évolution. Les actions de formations communes sont un des outils au service de cette dynamique.

À la rentrée 2016, sans aucun doute, une autre thématique sera proposée aux professionnels du secteur.
 


Plaisance du Touch : « Un chantier jeunes pour les vacances »

Le 04/03/2016 - La Dépêche du Midi
Les jeunes constructeurs autour de leurs réalisations / Photo DDM, C. C.


Les vacances sont actives pour des jeunes adhérents des deux secteurs socio-éducatifs de la ville, le Point Jeunes et la Prévention Jeunesse. Pendant une semaine tous les matins, une douzaine d'adolescents se sont investis dans un projet collectif et éducatif. En contrepartie du travail fourni ils pourront financer les sorties et les activités proposées par le Point Jeunes.

Il s'agissait pour Dayanara, Diandra, Abraham, Djamel, Hugo, Medhi, Franco, Lucy, Léa, Saer, Walid et Emma d'agrémenter les lieux où ils se rencontrent, partagent et construisent des projets. Pour cela ils ont fabriqué deux meubles, un bureau pour le service de prévention et des casiers pour le Point Jeunes.

Encadrés par Larissa Tissot, Justin Peyrard du Point Jeune et Jacques Delpérié de la Prévention Jeunesse, ces jeunes ont découvert le métier d'ébéniste grâce à l'intervenant Didier Lis, ébéniste à Plaisance-du-Touch. Tous et chacun avec ses aptitudes, ont pu approcher les machines, les outils et les techniques pour réaliser ces pièces.

Abraham, 16 ans, témoigne : « J'ai l'habitude, je fais des études de technicien outilleur et fabrique des pièces et des outils en métal. J'étais à l'aise mais le bois c'est plus fragile, il fallait y aller plus doucement et j'ai apprécié le travail de découpe et l'assemblage ». Jacques Delpérié remarque : « ils ont été actifs et intéressés, l'ambiance était bonne, ils ont appris pas mal de choses pendant ce chantier ». Didier Lis complète : « certains étaient plus manuels que d'autres, il fallait les guider, les surveiller, mais je leur ai montré ce que l'on arrive à faire à partir d'une planche, du concret qu'ils verront tous les jours ». Larissa Tissot, au terme de la semaine, souligne « ce chantier a donné l'occasion aux jeunes des deux structures de se rencontrer, de mieux se connaître ». Dans cette dynamique, d'autres projets seront concrétisés notamment celui de l'atelier de mode.
 


Foix : « Des jeunes formés au brevet d'animateur »

Le 25/02/2016 - La Dépêche du Midi
Travaux pratiques pour les jeunes futurs animateurs / Photo DDM


Le Léo de Foix accueille cette semaine un stage d'approfondissement pour le brevet d'aptitude à la fonction d'animateur (BAFA). Depuis lundi et jusqu'à samedi inclus, une dizaine de jeunes, majoritairement ariégeois, suivent cette formation proposée par l'association « Loisir Éducation & Citoyenneté » (LE&C). Chaque année, des stages de formation et de perfectionnement sont organisés par LE&C au Léo. Cette session a pour thématique les jeux (petits et grands) et le handicap. En effet, la formatrice de LE&C souhaite, par des mises en situation, favoriser l'inclusion des personnes différentes dans notre société. La méthode proposée est dynamique puisqu'elle nécessite la coopération entre joueurs et l'écoute des autres. Nourris et pour certains hébergés au Léo, tous ces Ariégeois apprécient la qualité de l'accueil, les conditions de travail et la chance d'être au cœur de la cité comtale.

Les prochaines dates de formation générale : du 16 au 23 avril, du 9 au 16 juillet et du 22 au 29 octobre. Pour plus de renseignements ou pour les inscriptions, contacter le siège de l'association au 7 rue Paul-Mesplé à Toulouse. Tél : 05 62 87 43 43.
 


Plaisance du Touch : « CloZee sera-t-elle aux Inouïs du Printemps de Bourges ? »


Plaisance du Touch : « Le Café des Parents au collège Jules Verne »


Fontenilles : « Les centres de loisirs mobilisés pour une belle cause »

Le 08/01/2016 - La Dépêche du Midi
Une grande mobilisation intergénérationnelle / Photo DDM


Au regard du succès rencontré ces deux dernières années, les équipes d'animation de l'Alae-ALSH de Fontenilles, gérées par l'association LE&C Grand Sud, ont décidé de renouveler l'expérience «un marché de Noël toujours solidaire» pour cette troisième année consécutive. Là encore c'est une réussite.

Avec l'investissement de plus d'une centaine d'enfants sur le projet, enfants qui ont été sensibilisés à la démarche et des parents qui sont venus nombreux pour acheter les divers objets confectionnés autour d'une équipe d'animation comblée de voir autant d'enthousiasme et d'engouement.

1 424 € récoltés pour les Blouses Roses

Cette année, le projet à permis de récolter 1 424 € (970 € en 2014, 876 € en 2013); des sommes totalement reversées à l'association Les Blouses Roses, dont la mission des bénévoles consiste à lutter contre la solitude des personnes âgées et des malades, enfants ou adultes, par des animations ludiques et créatives (en maison de retraite ou à l'hôpital).

À l'origine de cet événement, la directrice du centre de loisirs, Valérie Granata explique : « De nos jours le don de soi devient rare, c'est de notre devoir de le faire ressurgir ».

Ainsi, de septembre à décembre derniers, les enfants de l'Alaé-ALSH de Génibrat encadrés par leurs animateurs ont réalisé une multitude d'objets créatifs et originaux cela, toujours en mettant le recyclage à l'honneur : cartes à vœux, décorations de Noël, spatules en bois, bougies, suspensions, sapins « trois dimensions » avec plein d'autres, le tout accompagné de pâtisseries orientales, là encore confectionnées par les enfants, ainsi que crêpes et barbe-à-papa, stand tenu par les jeunes du PAJ, qui chaque année prêtent aussi main-forte. L'équipe remercie chaleureusement toutes les personnes, investies de prés ou de loin dans ce projet. Les animatrices et animateurs ont su impliquer leur public. Et les enfants ont appris à donner de leur temps pour les autres.

Ce fut un projet riche et fort de sens qui s'est conclu par une soirée partagée chaleureuse et pleine d'humanité.
 


Coudoux : « Remise à niveau pour les formateurs du BAFA »


2015

 
 
 

Quint Fonsegrives : « Ouverture de l'ALSH à Noël »

Le 31/12/2015 - La Dépêche du Midi
Les enfants avec leurs éducateurs devant le centre de loisirs de Quint-Fonsegrives / Photo DDM


Le centre de loisirs municipal de Quint-Fonsegrives, qui fonctionne toute l'année, durant les vacances scolaires a été ouvert pour la période des fêtes de Noël, du lundi 21 au jeudi 24 décembre.

Une cinquantaine d'enfants âgés de 3 à 10 ans ont été quotidiennement accueillis et répartis en deux groupes d'âges : les 3/6 ans et les 7/10 ans.

Il a été dirigé par Pascale Alberti, assistée d'Éric Coudon et Céline Pradelles avec six animateurs : Anne, Aurélien, Bernadette, Emmanuelle, Guillaume et Lucie.

Les activités proposées tournaient toutes autour de Noël, avec une séance de cinéma le mardi matin. Le temps particulièrement clément, a permis à tous de profiter au maximum des installations extérieures du centre, ce qui a été à la fois très agréable et surtout très rare en cette période de l'année. Les enfants se sont bien amusés et en garderont tous un très bon souvenir.

Le centre fonctionnera durant les prochaines vacances scolaires du lundi 22 février au vendredi 4 mars, au cours de cette période, sera proposé un séjour ski dans les Pyrénées en partenariat avec Planète jeunes.
 


Tarascon : « Nager avec le centre de loisirs »

Le 30/12/2015 - La Dépêche Du Midi
Les plaisirs de l'eau et surtout de maîtriser l'environnement aquatique / Photo DDM


Le partenariat entre la piscine municipale de Tarascon et le centre de loisirs intercommunal est une véritable chance pour les enfants. Initiative heureuse de Mathieu Mercier, éducateur sportif de la commune et responsable du service éducation, elle a été immédiatement prise en main par les directeurs de LE&C GS qui gère les structures de loisirs pour la communauté de communes.

Ce projet permet aux enfants de 3 à 17 ans de bénéficier d'un encadrement de qualité et vient compléter les enseignements reçus dans le cadre scolaire.

Bien entendu, il s'agit aussi d'un moment de détente car les enfants sont en vacances.

Outre de nombreuses activités, tous les groupes se rendent à la piscine tous les jours.

Le programme est disponible à l'ALSH de Tarascon, place des Pyrénées ou sur le blog des centres de loisirs : http://alshpaysdetarascon.unblog.fr/

Rappelons que les accueils ont lieu à Tarascon et à Mercus, à partir de 7 h 45, et que l'ALSH ferme à 18 heures.
 


CC du Canton d'Oust : « Les Oursons ont déjà 18 ans ! »

Le 24/12/2015 - La Dépêche du Midi
Le multi-accueil Les Oursons, un lieu d'éveil pour les enfants du canton / Photo DDM


Le multi-accueil Les Oursons de la communauté de communes du canton d'Oust a ouvert ses portes le 22 novembre 1997. L'établissement a donc fêté dernièrement ses dix-huit ans. « Si la crèche existe, c‘est grâce à Denise Jabot et Brigitte Dégeilh, explique la directrice Jeannine Cazalé. En 1994, elles ont rassemblé autour d'elles des parents qui avaient besoin de faire garder leurs enfants. Elles se sont constituées en association. De fil en aiguille, elles ont sensibilisé les élus et les organismes de tutelle, la CAF, la MSA, le conseil général, elles ont rempli des dossiers... Et en 1997, la crèche est née.»

Il a fallu trois ans pour que ce projet aboutisse. « Il y avait juste une crèche itinérante basée sur Massat et qui se déplaçait dans les villages. Elle proposait des jeux et bien sûr des activités d'éveil. C'était une caravane, qui existe toujours d'ailleurs. Il y avait peu de lieux d‘accueil pour les jeunes enfants à cette époque, les parents se débrouillaient autrement. »

Et Jeannine Cazalé se souvient comme si c‘était hier de l'ouverture : « On avait deux tables, un bureau et quelques jeux apportés par les parents et par les professionnels. On a ouvert cette journée aux parents, aux élus, on a fait une petite fête le soir. On était quatre salariés, une auxiliaire de puériculture, deux animatrices petite enfance et moi-même pour un accueil de quinze enfants. »

En 2003, c'est l'ouverture de la halte-garderie de Guzet. Elle accueille les enfants de vacanciers ou de saisonniers avec la saison de ski, en décembre, février et mars. Autre étape importante dans l‘évolution des Oursons, l'agrandissement de la structure en 2004 : « Le temps des travaux, on a déménagé au Valier, avec l'aide des brigades vertes, des parents et des salariés dans un grand élan de solidarité. Et en 2005, on a réintégré nos locaux agrandis ; nous avons pu alors accueillir vingt enfants. »

Depuis le 1er février 2011, la gestion de la structure a été reprise par le réseau Loisirs Éducation et Citoyenneté (LE&C) Grand Sud, une association basée sur Toulouse, ce qui ne change rien au fonctionnement des Oursons, toujours « à la carte », pour les parents qui travaillent ou pour ceux qui ont besoin d‘un bol d‘air.

« Accompagner et contribuer à l‘éveil des enfants, c‘est la mission de toute l'équipe des Oursons », résume la directrice, qui travaille maintenant au sein d'une équipe de neuf salariés dont trois à temps plein. « Nous sommes des chercheurs, nous cherchons en équipe, professionnels et parents. C‘est une grande aventure et un bonheur chaque jour. »
 


Montastruc : « Fêtes des accueils de loisirs »

Le 19/12/2015 - La Dépêche Du Midi
Corinne Thouvennot, coordinatrice enfance et jeunesse, à droite, Jean-Louis Thomas, maire adjoint / Photo DDM


Effervescence inhabituelle dans les locaux de l'ALSH (Accueil de Loisirs sans Hébergement). Les équipes de l'ALAE (Accueil de Loisirs associé à l'Ecole) et de l'ALSH ont invité les parents à venir participer avec leurs enfants à plusieurs ateliers : danse hip-hop et sévillane, atelier modelage, jeux en bois, maquillage de Noël, atelier mode, musique, radio animée par le service jeunesse.

L'occasion pour les parents de voir les activités de leurs enfants et de rencontrer les animateurs. Le Père Noël trônait à l'entrée, se prêtant de bonne grâce aux innombrables photos avec les petits. C'est un classique mais ce soir-là, c'était pour la bonne cause : les photos étaient vendues au profit du Téléthon. Cette opération clôturait les actions des centres de loisirs au profit du Téléthon, commencées le 30 novembre.

Jean-Louis Thomas, maire adjoint, a assisté à cette « Fête des accueils de loisirs » qui regroupait les centres de loisirs des maternelles, primaires et l'espace jeunesse.
 


Tarascon : « Les enfants de l'ALAE ont fait connaissance avec Marianne »

Le 01/12/2015 - La Dépêche Du Midi
Les jeunes artistes avec les élus et le responsable LE&C Grand Sud / Photo DDM


Suite aux attentats du mois de janvier, le massacre des journalistes et caricaturistes du journal « Charlie Hebdo », puis de la tragique prise d'otages de Vincennes, les coordonnateurs des politiques éducatives locales ont sollicité les animateurs du réseau Loisirs éducation et citoyenneté Grand Sud (LE&C GS) afin qu'ils organisent un concours auprès des enfants : réaliser une représentation de Marianne, symbole de la République.

Il a fallu expliquer aux enfants de 3 à 5 ans qui participaient à ce concours ce que voulait dire ce symbole. Dans le cadre de l'« Automne citoyen », les enfants ont exposé leurs dessins. Cette petite cérémonie s'est, hélas ! marquée par l'actualité et l'horreur des tueries barbares, le 13 novembre. Les enfants rendirent hommage aux victimes.

Lors de la soirée, des parents sont venus pour découvrir ce que l'on nomme « La belle Marianne », réalisée par les enfants. Le maire Alain Sutra et Alain Duran, sénateur et président de la communauté de communes, ainsi que Patrick Mercier, qui représentait le LEC Grand Sud, étaient présents à l'Alaé maternel.

Les animateurs ont présenté le travail des enfants. Ces jeunes sont les adultes de demain, d'où l'importance de leur éducation et du savoir transmis.

Les échanges entre enfants et adultes furent encadrés de rires et de sourires. Ces enfants ont acquis les mots de liberté, d'égalité, de fraternité, qui prendront un jour du sens pour eux comme valeur républicaine contre l'obscurantisme. La soirée s'est terminée par les félicitations des élus pour les enfants et les animateurs.
 


Tarascon : « ALAE, les animateurs se forment pour les enfants »

Le 20/11/2015 - La Dépêche Du Midi
Les animateurs se sont formés autour de quatre ateliers / Photo DDM


Depuis trois ans, les animateurs des Accueils de loisirs associés à l'école (ALAE) du pays de Tarascon se réunissent régulièrement afin de participer à des « formations actions » mises en place dans le cadre de la politique éducative locale de la communauté de communes.

Plusieurs thématiques y sont abordées, avec des intervenants de qualité qui savent conjuguer théorie et pratique : l'éducation à l'environnement et au développement durable avec l'association tarasconnaise KPsens, les jeux coopératifs avec le réseau Loisirs éducation citoyenneté Grand Sud (LE&C GS), les dangers d'Internet avec la gendarmerie...

Des échanges entre collègues

Au programme aussi, des temps d'échange de pratiques. C'était le cas à Mercus, la semaine dernière. Là, il s'agit de s'enrichir des compétences techniques de collègues. Au-delà de la découverte de nouvelles activités, il est aussi question de posture de l'animateur, de sa place dans le groupe d'enfants.

À Mercus, ils étaient huit à proposer de partager leurs connaissances. Quatre groupes d'animateurs, deux intervenants par activité. Un atelier théâtre et expression, mené par Mathieu et Benjamin ; un autre sur les décos et activités autour de Noël, avec Anne-Marie et Odette ; un troisième avec Marcel sur les jeux d'opposition et enfin le cirque, animé par Pierre et Patrick.

Ces animations pourront être reprises par les 38 animateurs qui gèrent les accueils de loisirs de la communauté de communes, pour le plus grand bonheur des 600 enfants du pays de Tarascon qui fréquentent les ALAE et ALSH.

Prochain rendez-vous pour les formations actions en février autour des « ateliers philo ». Mais d'abord, le 10 décembre, à l'initiative de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), toujours dans le cadre de la politique éducative de la communauté de communes, les animateurs seront réunis dans la salle de spectacle de l'espace François-Mitterrand. Un théâtre forum sera organisé ce jour-là autour du thème des luttes contre la discrimination et la citoyenneté.
 


Lapeyrouse Fossat : « Vacances au CAJ »

Le 06/11/2015 - La Dépêche du Midi


Pour chaque période de vacances, un programme d'animation est agencé en concertation avec les jeunes adhérents de l'association Loisirs, Éducation & Citoyenneté Grand Sud. Ces vacances d'automne, les inscrits ont bénéficié d'activités sportives et culturelles : sport au gymnase de la commune, atelier vidéo, initiation au théâtre, un exercice conduit par l'un des jeunes les plus âgés du CAJ, ainsi que d'un atelier créatif en vue de la préparation de la soirée Halloween.

Ils ont également eu accès à des sorties les mardis et jeudis : paintball à Castelmaurou, laser quest à Gramont, karting à Montaudran et cinéma à Toulouse. Ces vacances se sont clôturées par une soirée Halloween vendredi, lors de laquelle les participants ont eu l'occasion de partager un repas et de jouer à un loup-garou (jeu de société à base de rôles) avec pas moins de 23 joueurs !

Le CAJ « Centre d'Animation Jeunesse » est destiné à tous les jeunes de 11 à 17 ans. Il leur permet de se retrouver pour des moments de partage autour de différentes activités.L'objectif est de contribuer à la socialisation des jeunes, en développant leur autonomie par l'implication et la participation à la vie du centre, et favoriser l'ouverture culturelle afin de les accompagner dans l'accès à la citoyenneté. Le montant de la cotisation annuelle est de 20 euros pour les résidents de la commune et 25 euros pour les extérieurs.

Tél. 05 61 74 87 95. Promenade de l'Esplanade à Lapeyrouse-Fossat. Guy Solvignan, directeur enfance-jeunesse : jeunesse-lapeyrouse@loisireduc.org / Claude Alves, adjoint : jeunesse-lapeyrouse@loisireduc.org
 


Bérat : « Les ados créent un sentier le long du Touch »

Le 20/10/2015 - La Dépêche du Midi

 
Les ados débroussaillent le sentier avec ferveur / Photo DDM


Après 10 mois de travail intensif, les ados de l'Espace Jeunes Bératais ont inauguré leur « Sentier du Touch ». Plus de 50 personnes s'étaient donné rendez-vous à Bérat pour marcher sur les 5 km de ce sentier pédagogique qui longe la rivière du Touch et relie les communes de Poucharramet et Bérat. Une vingtaine de jeunes, âgés de 11 à 17 ans, ont participé à ce chantier durant l'année scolaire 2014-2015.

« Les ados ont choisi d'élaborer un projet autour de l'environnement plus large que ce qu'ils avaient fait jusqu'à présent. Pour cela, ils ont fait appel à l'association 3PA de Poucharramet pour les accompagner dans cette entreprise. Le projet a consisté à créer un sentier pédagogique, avec construction d'un pont suspendu et création de panneaux de signalisation, reliant les communes de Poucharramet et Bérat. Ouvert à tous les randonneurs pédestres et vététistes, il permet de découvrir et de mettre en valeur les richesses naturelles et patrimoniales locales. Il leur a fallu 10 mois pour réaliser ce projet en travaillant les samedis et les vacances à l'aide d'outils manuels uniquement », dévoile Alexandra M'Bodj, directrice de l'Espace Jeunes Bératais.

Les jeunes ont également géré la recherche de financements auprès de différentes institutions (CAF, conseil départemental et mairie). Et ils ont organisé des concerts et des ventes d'objets et pâtisseries confectionnés par leurs soins afin de récolter des fonds. Pour récompenser leurs efforts, ils sont partis sept jours au bord de l'océan à Labenne et se sont organisé quelques pique-niques sur leur sentier du bord du Touch.
 


Ibos : « Jets de couleurs sur l'Abribus® de la Passade »

Le 11/10/2015 - La Dépêche Du Midi
Notre nouvel Abribus® / Photo R.C.


Quand les bus sont au repos, les jeunes s'installent en cet abri qui n'est pas toujours respecté et subit des dégradations. Les ados du centre de loisirs, sensibilisés par l'état des lieux, ont décidé de rafraîchir les murs et ont choisi pour thème : « Lapins crétins » ! Pendant deux mois, encouragés par Caroline, animatrice de la section ados du centre de loisirs, ils ont « planché » sur le projet et imaginé une tribu de lapins envahisseurs venus d'une autre planète. Ils perforent le mur, s'installent dans l'Abribus® et prévoient de s'étaler alentour.

Pour tracer cette fresque, Nicolas Martinerie, talentueux graffeur de l'Artelier, a été sollicité. Les ados, motivés, attentifs aux conseils de l'artiste, ont bombé la composition picturale, démontrant leur facilité à utiliser la peinture sous pression. Ainsi Lisa, Artur, Florian, James, les deux Max et bien sûr Caroline et Nicolas ont habillé rapidement et avec goût l'Abribus® de la Passade, sous l'œil bienveillant de la mairie représentée par Mmes Deuch et Morendin, conseillères municipales. Cette action confirme l'adage : « Quand on fait ce que l'on aime faire, on aime ce que l'on fait ».
 


Ibos : « Succès pour le jeu de piste »

Le 30/09/2015 - La Nouvelle République MP
Les enfants ont bien participé et apprécié le goûter / Photo N.D.


Dans le cadre des journées du Patrimoine, les jeunes élus du conseil municipal des enfants avaient décidé de faire découvrir leur village de façon ludique. Ils ont ainsi travaillé une partie de l'été à la réalisation d'un rallye historique avec la participation de Jeanne Peghini, conseillère municipale déléguée au patrimoine, sous la houlette de Caroline Maréchal, référente du foyer des jeunes LEC Grand Sud, à Ibos.

Le rendez-vous était donc fixé le samedi, à 14 heures, devant la mairie. Les Iboscéens sont venus en famille pour participer. Ils se sont vu remettre un carnet de bord réalisé par les jeunes élus qui regroupait des informations sur l'histoire du village, la signification du blason, les éléments remarquables de l'architecture iboscéenne, le Mardaing... et des énigmes à résoudre grâce au carnet et à la visite du village.

En fin d'après-midi, la cinquantaine de participants se sont retrouvés pour un goûter convivial devant la mairie. Le conseil municipal des enfants a été chaleureusement remercié pour avoir permis cet autre regard sur le village.


Villariès : « Maternelle, des classes chargées »

Le 24/09/2015 - La Dépêche Du Midi

 
Éducation


L'école de Villariès s'anime autour de son RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) et accueille les classes de maternelle des communes de Bazus, Gargas et Villariès. Les enfants, nés entre 2010 et 2012, se répartissent en 3 classes. Des efforts ont été déployés par la commune pour accueillir dans de bonnes conditions des écoliers toujours plus nombreux. Agnès Ferriol (directrice) et Marie Breant ont en charge une classe de 30 enfants de petite et moyenne section, Laurence Rique a, quant à elle, une classe de 31 enfants de petite et moyenne section et enfin, Christine Larrieu enseigne à 27 enfants de grande section. Elles sont épaulées au quotidien dans leurs tâches par Estelle, Nicole et Laura les ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles).

En dehors du temps scolaire, les employés du LE&C (Loisirs, Éducation et Citoyenneté) ont en charge l'animation de l'ALAE. Ils accueillent les enfants autour d'activités variées dès 7 h 30 le matin et jusqu'à 18 h 30 le soir. La pause méridienne est également assurée par les animateurs de l'ALAE pour que les 2 services de cantine se déroulent le mieux possible et pour que les petits « bouts de chou » se détendent entre les 2 demi-journées de classe.

L'équipe serait incomplète si l'on ne citait pas Claudine, qui a en charge le service de la cantine.
 


Saint-Gaudens : « Inscriptions au BAFA Approfondissement »

Le 12/09/2015 - La Dépêche du Midi
Le BAFA un diplôme pour devenir animateur / Photo DDM, E.S.


Comme depuis plusieurs années maintenant, la Communauté de Communes du Saint-Gaudinois organise des sessions de formation au brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (B.A.F.A).

Une nouvelle session aura lieu du 19 au 24 octobre, il s'agit d'une formation d'approfondissement du BAFA pour les personnes qui ont déjà validé les deux premières parties de cette formation. Cette session se déroulera au parc des expositions du Comminges et sera dispensée par l'organisme toulousain Loisirs Éducation & Citoyenneté (LE&C). Le prix est de 293 €, des possibilités d'aides (CAF, DDCS, Mission Locale, Pôle Emploi...) existent.

Les repas seront pris à la cantine de l'accueil de loisirs sans hébergement (A.L.S.H). Clôture des inscriptions le 12 octobre. Inscriptions et renseignements auprès de Philippe Bertrane, coordonnateur Enfance Jeunesse de la communauté, 4 rue de la République à Saint-Gaudens, 05 82 59 00 04 ou cel@ccsg.fr
 


Ariège : « Treize jeunes Ariégeois en formation BAFA »

Le 11/07/2015 - La Dépêche Du Midi
Encadrement et stagiaires / Photo DDM


Suite à un partenariat engagé par la mairie avec Loisirs Éducation & Citoyenneté Grand Sud (LE&C GS), treize jeunes Ariégeois, encadrés par deux formatrices, ont participé à un stage BAFA (brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur).

Le BAFA permet d'encadrer à titre non professionnel et de façon occasionnelle des enfants et des adolescents en centres de vacances et de loisirs, qui ont vocation à offrir des activités éducatives.

La formation constitue un moment fort pour les personnes ayant décidé d'assumer les responsabilités inhérentes à l'animation des groupes de mineurs en accueils collectifs à caractère éducatif (ACCEM). C'est aussi souvent l'occasion de faire le premier apprentissage d'une activité, qui pourra devenir plus tard un métier.

L'alternance théorie et pratique proposée par les trois sessions du cycle BAFA permet aux candidats d'éveiller, de confirmer, d'enrichir le tempérament d'animateur et le sens de la responsabilité.

Une des finalités de la formation est aussi d'aider les stagiaires à mieux identifier la place des jeunes de toute origine dans la société actuelle en les sensibilisant à l'idée qu'ils sont des individus et des acteurs sociaux à part entière et que la prise en compte de leurs caractéristiques physiques, affectives et sociales ainsi que de leurs besoins, leurs désirs et leurs intérêts est une des conditions essentielles de leur épanouissement personnel et de leur développement social.

Informations : https ://www.facebook.com/bafa.bafd.lec. Contacts au 05 62 87 43 43.
 


Cazères : « Dix-huit diplômes de surveillant de baignade »

Le 22/06/2015 - La Dépêche du Midi
La formation s'est déroulée à la piscine municipale Jean Lecussan / Photo DDM


La Maison Pour Tous en partenariat avec l'association Loisirs Éducation & Citoyenneté (LE&C) a organisé un stage d'approfondissement BAFA du 6 au 13 juin dernier avec pour thème : L'enfant et l'eau.

« Nous avons accueilli 21 stagiaires qui se sont très impliqués tout au long de cette formation qui leur a permis d'acquérir toutes les compétences d'animateurs. Lors de cette formation, 18 d'entre eux ont pu se qualifier en tant que surveillant de baignade afin d'être titulaire du brevet avant le début des vacances d'été pour surveiller les enfants lors des baignades dans le cadre de séjour ou de centre de loisirs.

L'obtention de ce brevet permet de trouver du travail pendant la période estivale. Cette formation est rare sur le territoire régional et nous avons la chance de pouvoir l'organiser à Cazères », ont expliqué les formateurs.

Avec l'arrivée des beaux jours, la piscine municipale Jean Lecussan a rouvert ses bassins au public. En juin et septembre elle est ouverte les mercredis, samedis et dimanches de 14h à 19h ; les mardis, jeudis et vendredis de 17h à 19h.

Durant les vacances scolaires en juillet et août, elle est ouverte tous les jours sauf le lundi de 12h à 19h avec des nocturnes les mardis et jeudis jusqu'à 22h avec les traditionnelles soirées grillades le jeudi soir. Pour rappel, le port du maillot de bain est obligatoire (slip ou boxer pour les hommes et maillot 1 ou 2 pièces pour les femmes). Les shorts de bain et les paréos sont interdits.
 


Ibos : « Le conseil municipal des enfants en action »

Le 29/03/2015 - La Dépêche Du Midi

 
Des enfants mobilisés / Photo DDM


Lors de la session du conseil municipal des enfants du 24 janvier, les jeunes élus ont décidé qu'ils voulaient agir pour les enfants défavorisés de la région. C'est pourquoi, ils ont mis en place sur Ibos une collecte de vêtements de bébés, enfants, ados pour les donner à une association caritative.

Après avoir réalisé une affiche et lancé la collecte, ils ont étudié les différentes associations caritatives qui œuvrent localement et ont finalement choisi le Secours populaire. Ainsi, ils sont allés à la rencontre des bénévoles de cette association qui les ont chaleureusement accueillis. Les enfants ont visité l'ensemble des locaux et se sont fait expliquer les mécanismes de collecte, de tri et de redistribution. La collecte à Ibos a duré un mois, du 6 février au 6 mars. Lors du conseil municipal des enfants du 7 mars, les jeunes élus ont fait le point sur leur « récolte » et sont allés la déposer au Secours populaire de Tarbes. Ce sont près de 2 m3 de vêtements qui ont ainsi pu être mis à la disposition des plus démunis grâce aux enfants d'Ibos.

Quand on demande aux enfants ce qui les a intéressés dans ce projet, ils sont intarissables. Jéhanne : « Tout ! On a appris plein de choses. Par exemple, lors de la visite du Secours populaire, on nous a expliqué qu'il y avait un service de boîte aux lettres pour les gens qui n'ont pas de domicile et qui peuvent ainsi quand même avoir une adresse. On a vu aussi qu'il y avait des vêtements pour tous, mais également des livres et des DVD. À la « fringuerie », il manquait des vêtements d'enfant, alors on espère qu'avec la collecte que nous avons réalisée, on aura pu compléter. » Lou : « Lorsqu'on a fait la visite, on a vu des familles avec des enfants qui venaient chercher des vêtements, faire leurs courses. On a donc bien vu que notre projet était très utile. Les bénévoles nous ont vraiment bien expliqué comment ça se passait. Ce sont des gens souvent à la retraite qui donnent de leur temps pour les plus défavorisés. C'est bien qu'ils le fassent ! »